Association française pour l’enseignement du français

Primaire

1 Commentaire

  • Flora CALAME

    25 Jan 2017 à 11:19

    Chers enseignants

    Journaliste, auteure, j’écris des romans avec un style vivant, facile à lire comme des contes décalés, très documentés. J’aime faire réfléchir, instruire et amuser.

    Je vous propose de lire Même les adulescentes s’en sortent : c’est une longue conversation au bout du fil d’une grand-mère très bavarde avec sa petite-fille de 15 ans qui a peur de son avenir en 2016. Pour la rassurer et lui remonter le moral, sa grand-mère lui raconte un épisode de sa vie quand elle avait 24 ans : son presque mariage avec un réac de droite misogyne, sa vie mouvementée de journaliste dans la presse écrite, tout ça à 5 mois de la présidentielle Giscard contre Mitterrand en 1981.

    Avant de devenir un conte décalé, un récit dans le récit ancré dans l’actualité, ce roman a vécu une longue vie.

    Voilà toute l’histoire :

    Dans les années 80/90, journaliste, j’écrivais des enquêtes sur l’émancipation des femmes et des centaines et des centaines de portraits sur ces femmes de plus en plus libres de leurs choix dans ce monde patriarcal.

    L’idée m’est venue d’écrire un roman sur ces nouvelles femmes en 1993. Notre fille avait 7 ans. Je lisais Backlash de Susan Faludi : les Américaines vivaient déjà la revanche des hommes sur les femmes qui veulent leur place au lieu de rester à leur place. Il fallait donc que je raconte à notre fille, à toutes les filles, la fragile émancipation des femmes et leurs combats.

    Cette histoire des femmes des années 80, je l’ai écrite quand notre fille avait 15 ans au début des années 2000 : l’intégrisme et le conservatisme étaient de retour.

    Pendant plus de dix ans, mon manuscrit s’est baladé d’éditeur en éditeur. Ils m’expliquaient gentiment que ce roman avait de trop de ceci et pas assez de cela. A chaque refus, je changeais le titre, je peaufinais le style pour que toutes nos filles le lisent un jour d’une traite sans l’envie de s’arrêter.

    En 2016, après les attentats et à un an de l’élection présidentielle de 2017, j’ai repris un manuscrit. Je l’ai toiletté et nourris de tous ces thèmes : sexisme, misogynie, préjugés, égalité femme/homme, peurs, enfants gâtés, lutte des places, courage, joie de vivre, bienveillance, espoir…

    Voilà comment sont nés Même les adulescentes s’en sortent et flora.calame@gmail.com

    Notre fille a trente ans. Elle appartient à cette génération des filles et des femmes d’aujourd’hui qui prennent la parole et la gardent.

    Depuis la Marche des femmes, le 21 janvier 2017, Même les adulescentes s’en sortent est encore plus d’actualité.

    Si vous désirez lire Même les adulescentes s’en sortent, je serai très contente de vous l’envoyer en formats PDF, EPUB ou MOBI. Votre avis m’intéresse beaucoup.

    Mille mercis

    Bien à vous

    Flora Calame

Commenter cet article

  • Nom *
  • Email
  • Site Web
  • Message *
  • Recopiez le code de sécurité *
  • ???
  •