Association Française des Enseignants de Français

La prochaine

  • 20
    Nov

    « Socle commun, approche par compétences et enseignement du français : pour une pédagogie visible ou un écran de fumée ? », rencontre-débat du 14 janvier 2012

    animée par Max BUTLEN, avec Jean-Yves ROCHEX, Jean-Louis DUFAYS et Yves REUTER

    14 janvier 2012 14h - 17h30 --- 34 avenue Reille 75014 PARIS

    Depuis un an, les débats tenus lors des deux laboratoires d’idées organisés par l’AFEF et les questionnaires renseignés par les collègues ont confirmé qu’une réflexion de fond sur le socle commun et l’enseignement par compétences était nécessaire, relativement à notre discipline.

    Cette phase de travail préparatoire a permis de déplier les problèmes, de ne pas se limiter à la seule modalité dichotomique du « pour ou contre » qui aurait pu fermer la réflexion avant même qu’elle ait pu s’ouvrir. La pluralité, l’étendue et la complexité des questions qui ont alors surgi nous ont permis de définir les orientations que nous avons souhaité donner à cette rencontre du 14 janvier 2012 à laquelle nous vous convions. 

    Parce qu’il nous semble impossible de nous en tenir à une approche purement disciplinaire, nous nous efforcerons d’y mener d’abord une réflexion critique sur les enjeux (en termes de risques de production d’inégalités scolaires notamment) d’une politique éducative traversée par ces nouvelles orientations curriculaires, fondées sur une culture prétendument  « commune » et marquée par un « socle » ambigu, puisque  cela pourrait être pour les uns une base pleine de promesses, pour les autres un  plafond qui conduit à limiter les ambitions de l’école publique. Puis, dans une approche plus spécifiquement disciplinaire et en nous concentrant sur les domaines « lecture » et « écriture », nous souhaiterions nous interroger sur les attentes et contours de notre discipline à l’épreuve de la notion de « compétence » : devons-nous en rester aux impasses auxquelles nous mène le texte de cadrage du Socle commun ?  Ou, dans un mouvement de décentrement, pouvons-nous considérer en quoi et sous quelles conditions on peut parvenir à appréhender cette notion dans une conception plus haute, féconde pour la pensée et l’action ? On donnerait ainsi aux enseignants les moyens de ne pas être réduits au rôle d’exécutants aux prises avec des tâches absurdes, déconnectées des véritables enjeux de l’enseignement de notre discipline (« Quand un élève comprend l’implicite de temps en temps, est-ce que je dois mettre "validé" ou pas ?»). Ce modèle de la « compétence », tel qu’il est avancé actuellement, est-il recevable et pertinent ? Sinon,  quelles reconfigurations élaborer ?

    Pour cela, nous avons le plaisir de vous annoncer que les trois intervenants que nous avons sollicités ont tous donné leur accord. Nous aurons donc la chance, au sein d’une même rencontre, de pouvoir écouter et réfléchir à la fois avec Jean-Yves ROCHEX (Université Paris 8), Jean-Louis DUFAYS (Université catholique de Louvain) et Yves REUTER (Université Lille 3), avec le concours de Max BUTLEN (Université Cergy-Pontoise) qui assurera l’animation de cette rencontre.

    Merci de penser d'ores et déjà à vous inscrire.

     

2 Commentaires

  • MAJEAN Marion

    21 Nov 2011 à 09:10

    Bonjour,

    je suis particulièrement heureuse que ce débat ait lieu, en souhaitant qu'il soit constructif. Je me permets de vous demander s'il sera possible d'en lire un compte-rendu détaillé car je suis en poste à l'étranger et donc dans l'impossibilité de participer à une rencontre qui m'intéresse au plus haut point.
    Cordialement

    M. MAJEAN

  • Youx Viviane

    09 Dec 2011 à 05:06

    Bonjour et merci pour votre intérêt
    Vous trouverez bien sûr un compte-rendu écrit de notre débat sur le site de l'AFEF quelques jours après la rencontre, et des enregistrements audio si les intervenants en sont d'accord.
    Cordialement
    Viviane Youx

Commenter cet article

  • Nom *
  • Email
  • Site Web
  • Message *
  • Recopiez le code de sécurité *
  • ???
  •